skip to main content

Histoire et patrimoine à Katherine

Katherine est un lieu de rencontre et de croisement entre la culture aborigène millénaire et celle des colons venus d'Europe.

Un lieu de rencontre

Depuis des milliers d’années et jusqu’à aujourd’hui, Katherine est un lieu de rencontre pour les populations aborigènes et se définit comme le lieu où les terres traditionnelles des peuples aborigènes Jawoyn, Dagoman et Wardaman se rencontrent. Ceci est visible dans toute la région au travers des peintures rupestres et l'abondance des sites sacrés présents partout dans la région, ainsi que dans les nombreux centres d’information racontant leur histoire et celle de la colonisation de la région.

L'époque pionnière

Au moment où l’explorateur John Stuart a traversé la région en 1862, seules la station télégraphique de Katherine et la ligne télégraphique trans-australienne (Overland Telegraph Line) étaient en place depuis 10 ans. La ligne télégraphique qui traversait l’Australie a permis de préparer le terrain pour la ligne ferroviaire entre Adélaïde et Darwin.

Bien que la construction de la ligne ferroviaire ait débuté en 1878 à Port Augusta, les travaux du dernier tronçon de la ligne entre Alice Springs et Darwin n’ont commencé qu’en 2001. Le premier train de voyageurs n’est arrivé à Darwin qu’en 2004. La plus grande partie de l’histoire de Katherine est liée à la ligne ferroviaire. Le site de Katherine a dû être déplacé à deux reprises durant la construction de la ligne ferroviaire, avant de trouver son emplacement actuel en 1926.

Attractions historiques et patrimoine aux alentours de Katherine