Skip to main content

Hi there, would you like to view this page on our USA site?

Le road trip ultime dans le Centre Rouge

Written by We Are Explorers

Un road trip dans le Centre Rouge constitue un véritable rite de passage pour tous les Australiens. Pour la plupart des jeunes, l’aventure figure sur leur liste avec l’annotation « À faire, un jour ».

Nous pensons que c’est une expérience exceptionnelle à faire MAINTENANT, sans attendre d’avoir des cheveux blancs et une caravane dans le garage. Partez entre amis, sans perdre de temps! De baignades dans des piscines naturelles que vous avez vues seulement en rêves, à la découverte de ce qui fait la quintessence de l’Australie, vous serez émerveillés et profondément inspirés par ce que vous trouverez au cœur du continent rouge.

Voici un itinéraire sur 9 jours pour profiter au mieux d’une grosse semaine de vacances dans le Centre Rouge. Ce sont seulement des suggestions : à chacun sa vision de l’aventure, alors adaptez cet itinéraire selon vos envies et vos possibilités.

Nos meilleurs conseils :

  1. Choisissez Alice Springs comme point de départ et d’arrivée. C’est le meilleur endroit pour louer une voiture, faire des provisions (et faire la fête).
  2. Campez. Pour être véritablement en connexion avec la nature, vous devez dormir à même le sol. Organisez-vous en amont.
  3. Veillez à votre sécurité. Programmez votre voyage, ne conduisez pas la nuit (les animaux pullulent) et emportez des provisions avec vous.
  4. Louez un véhicule 4x4. C’est l’idéal pour aller partout dans de bonnes conditions.
  5. Prévoyez de la musique. Ne partez pas sans une bonne playlist préparée à l’avance.

C’est parti !

1er jour - Arrivée à Alice Springs // Détendez-vous

Distance - L’aéroport est à 15 km d’Alice Springs

Si vous plantez une épingle au beau milieu de la carte de l’Australie, vous n’êtes surement pas très loin d’Alice Springs. Cette oasis dans le désert, située au pied de la chaîne des MacDonnell Ranges est fière d’être l’une des agglomérations urbaines les plus reculées au monde. Loin d’être juste un simple point de ravitaillement, la ville propose bien plus que ce que la plupart des gens pourraient penser (nous y reviendrons).

Nous vous recommandons de récupérer votre véhicule de location à l’aéroport, puis de venir en ville en 15 minutes seulement, pour vous détendre avant le jour J. Dinez dans le jardin du Monte’s Lounge et profitez d’une bonne nuit de sommeil avant le long trajet qui vous attend le lendemain.

2e jour - D’Alice Springs à Uluru

Distance - 500 km (avec un détour par la Rainbow Valley

C’est le trajet le plus long de tout le voyage, il est donc recommandé de démarrer tôt afin d’en profiter au maximum. À environ 75 km au sud d’Alice Springs sur le Stuart Highway, tournez à droite vers la Rainbow Valley l. Ce détour de 40 km sur une route non bitumée vous mènera à la première d’un série de formations rocheuses spectaculaires que vous découvrirez au fur et à mesure de votre périple

Plus loin sur le Stuart Highway, arrêtez-vous au Stuarts Well Roadhouse. Il n’y a pas si longtemps, vous auriez pu entendre la douce voix d’un dingo chantant à votre approche de cette station-service, mais Dinky a rejoint le paradis des dingos en 2014, emportant avec lui son répertoire des classiques des années 80.

Les roadhouses font partie du paysage de l’Outback, ils sont le passage obligé pour tout voyageur, avec ou sans l’attrait d’un quadrupède doué pour la musique. La fameuse Erldunda Roadhouse se trouve à 200 km d’Alice Springs, à l’intersection avec le Lasseter Highway, et offre la dernière opportunité de réception mobile avant Uluru.

En continuant à rouler vers l’ouest, vous ne serez pas les premiers à prendre le Mont Conner en photo en pensant voir Uluru. Aussi appelé Fooluru, car bon nombre de voyageurs se méprennent, c’est un bel avant-goût de ce qui vous attend.

Plusieurs catégories d’hébergement sont proposées au Ayers Rock Resort, y compris un superbe terrain de camping pour les amateurs de grands espaces et de ciels étoilés.

3e jour - Parc national d’Uluru-Kata Tjuta

Distance: compter quelques dizaines de kilomètres à peine au cours de la journée

Il est impossible de décrire en quelques mots l’expérience d’une visite à Uluru. Tout le monde sait qu’il s’agit d’un énorme rocher, mais ses dimensions lorsqu’on s’en approche sont vraiment tout à fait extraordinaires. Une énergie immense se dégage du site et nous vous recommandons vivement d’y passer plusieurs jours pour en profiter de toutes les manières possibles et imaginables, sauf l’escalade bien sûr, définitivement interdite depuis octobre 2019.

Une balade à dos de dromadaire à l’aube permet de découvrir Uluru de façon originale et vaut bien la peine de se lever aux aurores et d’avoir un peu ma aux fesses !. Durant votre méharée à travers les dunes de sable rouge du désert, votre guide vous apprendra tout un tas de choses sur les dromadaires et l’histoire de la région. De quoi alimenter vos prochaines conversations mondaines.

Sauter en parachute est une autre façon de découvrir le Rock sous un autre angle. Et une fois votre niveau d’adrénaline revenu à la normale, passez la soirée à profiter de l’installation d’art paysager Field of Light proche d’Uluru, composée de 50 000 lampes solaires kaléidoscopiques qui changent de couleur au cours de la nuit. Alors que le ciel s’illumine d’astres scintillants, vous remercierez votre bonne étoile d’avoir organisé ce voyage dans le Centre Rouge.

Rendez-vous ensuite au Pioneer BBQ situé près du terrain de camping, un pub typique de l’Outback, où vous pourrez vous cuire votre propre barbecue dans une ambiance conviviale .

N.B. : vous devrez payer un droit d’entrée pour accéder au parc national (25 AUD pour 3 jours).

4e jour - Parc national d’Uluru-Kata Tjuta

Distance: compter quelques dizaines de kilomètres à peine au cours de la journée

Démarrez une autre journée à l’aube afin de ne pas manquer le spectacle offert par le Rock changeant de couleur tandis que le soleil se lève à l’horizon.

Plusieurs randonnées sont possibles à Uluru; notre préférée est celle de 10,6 km qui fait le tour complet du Rock et révèle toute sa grandeur et sa signification pour les populations aborigènes originaires du site. Vous serez surpris par les dédales d’Uluru, la diversité de la végétation et les nombreux trous d’eau qu’il recèle. Louez un vélo afin de visiter le site à votre rythme, confortablement assis sur votre selle.

Le Centre culturel situé dans le parc est un incontournable. Il permet aux visiteurs de comprendre l’importance spirituelle de ce site classé au Patrimoine Mondial, à travers les yeux du peuple Anangu (les premiers habitants aborigènes du site).

Souvent négligées en raison de leur imposant voisin, les Kata Tjuta (aussi appelées les Olgas) sont un ensemble de 36 dômes rocheux colossaux situé à environ 50 km d’Uluru, offrant tout un réseau de sentiers et pistes de randonnées. La Valley Of The Winds, une marche de trois heures, est notre préférée.

5e jour - d’Uluru à Kings Canyon

Distance - 321 km

Le trajet jusqu’à Kings Canyon dure environ 4 heures. Après une bon petit-déjeuner, prenez la route en d’où vous êtes arrivés, puis tournez à gauche sur la Luritja Road.

À proximité de Kings Creek Station, une route non-goudronnée de 2 km mène à la communauté des Wanmarra, où vous pouvez faire étape, pour une introduction enrichissante à la culture aborigène locale. Karrke permet de faire l’expérience des coutumes locales des aborigènes pratiquées depuis des dizaines de milliers d’années, et jusqu’à aujourd’hui. Vous y découvrirez que le bush est une véritable pharmacie, un magasin de bricolage et un garde-manger pour les aborigènes, et que leur ingéniosité et leur respect de la nature sont une immense leçon d’humilité.

Ne manquez pas de goûter au witchetty grub (larve d’insecte), passage obligé de votre visite !

La nuit venue, vous pouvez camper à Kings Creek Station ou au terrain de camping du Kings Canyon Resort, où se trouvent aussi un hôtel et un campement de tentes « glamping ».

6e jour - De Kings Canyon à Glen Helen

Distance - 226 km

Vous avez vu juste, encore un lever à l’aube et des lampes frontales pour cette randonnée sur la crête du Kings Canyon (parc national de Watarrka). Vous n’êtes pas prêt d’oublier cette matinée.

Cette randonnée de 6 km démarre à la sortie du parking et commence par l’ascension de 1 000 marches. Alors que vous êtes en plein effort et que la lumière du jour progresse doucement, l’immensité du paysage se révèle peu à peu, procurant un sentiment d’émerveillement absolu.

Vous devez absolument faire cette randonnée.

La chaleur s’intensifie encore davantage durant les mois d’été, c’est pourquoi il est vraiment conseillé de marcher au petit matin. Veillez à avoir avec vous une lampe frontale, des snacks, suffisamment d’eau et un appareil photo pour cette ascension exceptionnelle.

Une fois de retour dans la voiture, direction le Centre Rouge et ce qu’il a de plus emblématique : terre rouge, immensité du ciel et grands espaces infinis, le long de la Mereenie Loop Road. L’état des routes peut varier considérablement en fonction des conditions météorologiques, et la piste en « tôle ondulée » peut rendre l’expérience encore plus éprouvante . Rouler à une vitesse constante entre 80 et 90 km/h permet d’atténuer les soubresauts sur ces ondulations de terrain.

Une fois de retour sur l’asphalte, vous traverserez les routes sinueuses du parc national des Tjoritja -West MacDonnell Ranges où la flore émerge du sable rouge dans un contraste intense et saisissant. Ne manquez pas le point de vue sur Gosse Bluff et profitez-en pour ajouter quelques clichés à votre compte Instagram.

Glen Helen est une étape incontournable pour trois raisons:

  1. Vous pouvez y camper ou opter pour un chambre style motel.
  2. L’un des plus extraordinaires trous d’eau naturels du Centre Rouge se trouve juste ici.
  3. Son restaurant sans prétention sert la meilleure cuisine de l’Outback qui soit.

Si vous préférez, installez-vous au Two Mile camping de Finke River avec votre propre pique-nique.

7e jour - De Glen Helen à Alice Springs

Distance - 133 km

Si vous aimez vous baigner dans les piscines naturelles au cœur d’un éden désertique, vous allez vous régaler. Aujourd’hui, c’est le jour dédié aux trous d’eau.

Vous aurez l’embarras du choix, mais nos deux préférés sont Ormiston Gorge et Ellery Creek Big Hole. Les deux sites, accessibles depuis la route principale (Namatjira Drive) sont absolument époustouflants, avant le retour à la civilisation à Alice Springs.

Alice Springs a plus à offrir qu’il n’y paraît à première vue, et une chose est sûre, les soirées y sont animées avec de nombreux bars et clubs branchés. Après un coucher de soleil à Anzac Hill, direction l’Epilogue Lounge pour une nuit trépidante.

8e jour - Alice Springs

Distance – Quelques kilomètres

Vous pouvez enfin profiter d’une grasse matinée et tranquillement récupérer après votre soirée arrosée.

On rigole. Nous vous recommandons vivement de faire un survol en montgolfière pour découvrir le désert vu du ciel. Si votre tête ou votre estomac ne sont pas prêts à supporter l’expérience, vous pouvez toujours remplacer la montgolfière par un hélicoptère  !

Si vous avez survécu à cette matinée, nous vous suggérons une visite du Alice Springs Desert Park dans l’après-midi et, pour votre dernière soirée, le Earth Sanctuary est l’endroit idéal pour terminer votre « road trip » en beauté.

Ce site écologique, situé juste en dehors de la ville est l’initiative de la famille Falzon, trois frères et leur père. Depuis l’an 2000, ils ont développé le plus excentrique des lieux de l’Outback avec diverses expériences axées sur le développement durable et la reconnexion avec l’environnement naturel. Vous y préparerez un damper (sorte de pain des pionniers), vous lancerez des javelots, vous boirez de la bière du bush (une bière artisanale à base de quandong) et vous profiterez d’une observation astronomique guidée.

9e jour - Retour

Distance - 15 km jusqu’à l’aéroport

Toutes les bonnes choses ont une fin. Faites un dernier tour en ville avant d’attraper votre vol. Croisez les doigts pour avoir un siège côté hublot.

Partager