Skip to main content

Hi there, would you like to view this page on our USA site?

Yes, switch sites

Pêcher pendant le « run-off »

Visitez le Territoire pendant la période dite du « run-off » (l’écoulement) entre mars et avril, pour profiter de ce que certains considèrent comme la meilleure saison pour pêcher le barramundi dans les rivières et à l’entrée des criques.

Entre mars et avril, les pluies se calment à mesure que la mousson se dissipe. Les grandes rivières retrouvent peu à peu leur forme tandis que les plaines inondables s’écoulent dans l’océan.

Les pêcheurs de la région appellent cette période de l’année le « run-off » (l’écoulement), et affirment que c’est la meilleure saison pour la pêche au barramundi, qui devient très actif à l’entrée des criques et des rivières.

Cette période provoque certaines situations qui en font un moment privilégié pour la pêche au barramundi.

Tout d’abord, le barramundi qui, à cette époque, nage encore dans les plaines inondées ou dans les chenaux, doit évacuer les lieux avant que le niveau de l’eau ne devienne trop bas, et passe par les embouchures des criques pour rejoindre la rivière principale.

Deuxièmement, tous les autres animaux aquatiques doivent eux aussi quitter les plaines avant qu’elles ne se drainent. Les petits poissons, têtards et crustacés dont se nourrit le barramundi sont acheminés dans ces criques où le barramundi les attend patiemment près des embouchures. En pleine frénésie alimentaire, ils peuvent être attrapés l’un après l’autre avec des leurres artificiels rigides et des leurres en plastique souples équipés de tête en plomb qui ressemblent aux proies dont ils se nourrissent. De même, les pêcheurs à la mouche peuvent connaître un succès considérable en utilisant des mouches portant un motif similaire à celui des proies du barramundi.

Le Top End abrite également de nombreuses rivières à marées qui offrent de formidables sites de pêche pendant l’écoulement, mais la période propice à la pêche n’est généralement pas la même pour toutes les rivières. Les données sur les précipitations et les niveaux des inondations pendant l’été tropical varient d’un bassin versant à l’autre. Par exemple, il se peut que la Daly River au sud de Darwin ait déjà commencé sa saison d’écoulement, alors que la South Alligator River du parc national de Kakadu est encore fortement inondée et que le niveau de l’eau continue de monter.

L’écoulement est très populaire auprès des habitants de la région, qui ont souvent passé beaucoup de temps dans les criques humides pour pêcher du baramundi. Des milliers de pêcheurs venus de toute l’Australie se rendent également dans le Top End pendant l’écoulement.

L’écoulement se termine généralement à la fin du mois d’avril, en fonction de l’étendue de l’été tropical sur les différentes plaines inondables de la région.

Mars et avril sont de formidables mois pour la pêche en eau profonde dans le Top End. Avec l’arrivée de forts vents du nord, à la fin de l’été tropical, et des vents d’est de la saison sèche qui pointe son nez, l’océan est souvent calme en cette période.

À cette époque de l’année, les poissons de récif et de pêche sportive sont plus actifs. Ils bénéficient eux aussi de tous les nutriments rejetés dans l’océan par les rivières. En particulier, les espèces pélagiques telles que le seriphus politus, la carangue à grosse tête et la carangue royale, et les poissons de récifs comme le vivaneau doré et le black jewfish, qui évoluent tout aussi bien proche des côtes que sur de larges récifs au large, sont des cibles faciles.