Skip to main content

Hi there, would you like to view this page on our USA site?

Yes, switch sites

Pêcher pendant la saison sèche

Profitez de la saison sèche de mai à septembre. Un ciel bleu azuré, une légère brise du sud-est et des couchers de soleil sensationnels sont synonymes de pêche en eau profonde et dans les rivières à marées.

Chaque jour, entre mai et septembre, un ciel bleu azuré, une brise légère du sud-est et un coucher de soleil sensationnel caractérisent ce que l’on appelle localement la saison sèche.

Cette période est également la saison idéale pour la pêche en mer. Le thazard atlantique et le thazard tigre, souvent en très grand nombre, sont attirés par les bancs de petits poissons qui évoluent le long des côtes du Top End à cette époque de l’année, où d’autres poissons pélagiques sont également présents.

Le thon mignon, le cobia, le seriphus politus, la carangue à grosse tête et la carangue royale nagent souvent côte à côte en se nourrissant des bancs de petits poissons. Pour les pêcheurs à la mouche, cette période de l’année est le moment idéal pour attraper une foule d’espèces passionnantes.

La pêche sur les récifs atteint également son paroxysme pendant la saison sèche et permet d’attraper de très bons poissons. Les espèces les plus appréciées, comme le vivaneau doré, le gueule rouge, le black jewfish, la loche saumonée et l’empereur rouge, peuvent être facilement pêchées sur les récifs côtiers et au large du littoral.

C’est également le meilleur moment de l’année pour explorer la grande variété d’habitats fréquentés par le barramundi. Même pendant la saison sèche, la plupart des grandes rivières à marées offrent de très bonnes occasions de pêche au barramundi. Une fois les plaines inondables drainées, les eaux de la rivière s’écoulent et restent limpides.

La clarté de l’eau est importante pour la pêche au barramundi, en particulier si des leurres artificiels sont utilisés. Les estuaires et les criques des forêts de mangroves côtières, sans oublier les billabongs d’eau douce loin du littoral, sont également des sites de premier choix pour le barramundi. Les billabongs deviennent accessibles en voiture lorsque les voies d’accès qui traversent les plaines inondables durcissent et sèchent. Chaque année, le Northern Territory Fisheries Research effectue sa surveillance annuelle des populations de barramundi sur le réseau de la Mary River. Les informations collectées sont ensuite utilisées pour évaluer la santé des populations de barramundi afin de s’assurer que la pêche reste durable pour les générations futures.

Le Top End est un lieu idéal pour la pêche à la mouche. La guinée saumon migre vers les eaux côtières peu profondes du Top End pendant la saison sèche. Ce poisson de pêche sportive est un prédateur très vif qui peut être pêcher dans des eaux claires et peu profondes, se prêtant ainsi à des techniques de pêche à la mouche. Après avoir mordu à l’hameçon, son attitude est semblable à celle du tarpon. Il peut dérouler 100 mètres de ligne en quelques secondes, s’arrêter brusquement, puis bondir hors de l’eau dans une direction complètement différente, sautant à plusieurs reprises dans une tentative de déloger l’hameçon. La guinée saumon du Territoire du Nord pèse généralement 3 à 6 kg, mais sa chair qui comporte de nombreux petits os n’est pas particulièrement appréciée à table, c’est pourquoi il est également appelé « pincushion fish » (« pelote à épingles » en anglais).