Skip to main content

Hi there, would you like to view this page on our USA site?

Yes, switch sites

Pêcher pendant la saison du « build-up »

Vous vous rendez sur le Territoire entre octobre et décembre ? Dans le Top End, la saison dite du « build-up », annonçant les pluies à venir, peut offrir les meilleures conditions de pêche toutes saisons confondues.

Les Territoriaux appellent la période allant d’octobre à décembre, la période du « build-up ». C’est la saison qui précède la mousson. Les pluies arrivent peu à peu et l’humidité augmente.

Dans le Top End, la saison du « build-up » peut offrir les meilleures conditions de pêche toutes saisons confondues. Le ciel nuageux et les précipitations stimulent les barramundi, en particulier dans les estuaires maritimes et les cours inférieurs des rivières à marées.

La saison de reproduction du barramundi commence chaque année aux environs d’octobre, ce qui amène les femelles de grande taille et les petits poissons mâles à se rassembler autour des embouchures de fleuve et des estuaires pour se reproduire.

Pendant la saison de reproduction, il est particulièrement important de relâcher avec précaution le plus gros barramundi que vous attrapez pour que tout le monde puisse profiter de la pêche.

Les voies navigables à l’intérieur des terres atteignent également leur plein potentiel pendant le build-up. Les billabongs se réchauffent à mesure que la mousson approche et le barramundi d’eau douce devient de plus en plus actif. À cette époque de l’année, un grand nombre de barramundis et de saratogas sont attrapés en journée dans les billabongs du Top End, en jetant des appâts et des mouches au milieu de la végétation aquatique et amas de bois, mais également la nuit lorsque le barramundi se déplace librement dans les cours d’eau. Faites glisser des appâts artificiels en surface ou entre des nénuphars au clair de lune pour profiter de quelques moments mémorables.

Pour les pêcheurs en eaux profondes, les conditions au large des côtes sont généralement plus clémentes entre octobre et décembre, il est donc souvent possible de parcourir de plus longues distances sur de grands bateaux-remorques pour trouver les nombreuses espèces de poissons de récifs et de pêche sportive du Top End. Ces conditions calmes et sans vent sont également idéales pour la pêche à la mouche.

Les populations de scomberomorini s’amenuisent autour de Darwin et le long de la côte ouest du Top End pendant le build-up, mais ces maquereaux sont toujours prolifiques le long de la côte d’Arnhem Land et des îles du golfe de Carpentaria. Mais pour nos deux principaux poissons de récif, le vivaneau doré et le black jewfish, la situation est tout autre. Pendant la saison du build-up, ces deux espèces se rassemblent en grand nombre sur les récifs côtiers, autour des promontoires rocheux et des estuaires non loin de Darwin.

Les eaux des billabong et des rivières intérieures sont à leur plus bas niveau pendant le build-up, ce qui donne l’occasion d’observer de grandes concentrations d’oiseaux et d’espèces sauvages.