Skip to main content

Hi there, would you like to view this page on our USA site?

Yes, switch sites

Les espèces de poisson

Que ce soit du barramundi, de la morue, du saumon ou de la saratoga, les eaux du Territoire regorgent de poissons, mais ils partagent tous un point commun : leur taille impressionnante.

Les eaux du Territoire grouillent de poissons de mer, de poissons de récifs, d’espadon et de crabes de mangroves, mais le point commun à toutes ces espèces est sans nul doute leur taille impressionnante. Voici une sélection de certaines des espèces les plus prisées par les pêcheurs dans les cours d’eau du Top End.

Le barramundi

Le barramundi vit principalement dans les estuaires et les rivières à marées. C’est un prédateur agressif qui se laisse attirer par de nombreux types de leurres, bien que les appâts vivants inciteront souvent les spécimens les plus prudents à sortir de l’ombre. Hormis les périodes où l’été tropical bat son plein, d’excellentes occasions de pêche au barramundi s’offrent à vous à peu près à n’importe quel moment de l’année.

Illustration of a Barramundi

Le black jewfish

Les black jewfish pêchés dans le Territoire du Nord pèsent généralement entre 8 et 15 kg. Ces puissants poissons ont tendance à se regrouper dans des trous profonds, des fonds accidentés, des épaves et des récifs artificiels. Bien que la période idéale aille de décembre à janvier, le black jewfish peut être pêché toute l’année. Après avoir mordu à l’hameçon, sa stratégie est simple : il fonce en ligne droite à une vitesse foudroyante. Les pêcheurs de black jewfish utilisent généralement des cannes adaptées à la pêche dans les récifs, avec des appâts de calamar et de poisson accrochés sur de gros hameçons jetés au fond de l’eau. Les black jewfish se laissent également tenter par des leurres artificiels, en utilisant du matériel plus léger, spécifiquement conçu pour la pêche au barramundi, et offrent une pêche sportive mémorable. Le black jewfish possède une chair excellente.

Illustration of a Black Jewfish

Le blue salmon

Le blue salmon peut peser jusqu’à 8 kg, mais la plupart des prises pèsent généralement entre 1 et 3 kg. Il est souvent attrapé en pêchant du barramundi dans les criques des forêts de mangrove. Bien qu’il puisse être pêché toute l’année, la période idéale pour le blue salmon s’étend de juin à août. Il est fréquent de rencontrer de grands bancs de blue salmon à l’embouchure des criques avant la marée montante. Le blue salmon est considéré comme un poisson de qualité.

Illustration of a Blue Salmon

Le cobia

Le cobia peut peser plus de 50 kg et est considéré comme un adversaire de taille et extrêmement difficile à pêcher en bateau, où ils sont les plus difficiles à manipuler. Il forme rarement de grands bancs et se déplace généralement en petits groupes de deux à cinq spécimens. Normalement rencontrés au large au-dessus d’un fond rocheux ou corallien, ils sont souvent attrapés pendant la pêche au thazard atlantique. De plus petits spécimens sont souvent aperçus en train de nager avec des raies manta. Le cobia est un poisson d’excellence.

Illustration of a Cobia

Le cabillaud et le mérou

Les eaux du Territoire du Nord abritent plusieurs espèces ressemblant à du cabillaud, mais le mérou malabar et le mérou géant sont les deux espèces les plus fréquemment attrapées dans le Territoire. Ces poissons peuvent peser jusqu’à plus de 200 kg, et vivent aussi bien dans des estuaires frangés de mangroves que dans des criques au large des côtes. Les espèces de cabillaud sont considérées comme des poissons à chair fine, ce qui n’est pas le cas du mérou géant, dont la chair n’est pas très bonne et qui doit être relâché.

Illustration of a Cod and Groper

La loche saumonée

La loche saumonée est particulièrement répandue le long des côtes d’Arnhem Land et du golfe de Carpentaria. On la trouve également sans difficulté autour des Perron Islands à l’ouest de Darwin. Dans le Top End, la loche saumonée peut peser jusqu’à 8 kg. Beaucoup considèrent la loche saumonée comme l’un de nos meilleurs poissons.

Illustration of a Coral Trout

La carangue à grosse tête

La carangue à grosse tête est l’espèce la plus grande et la plus puissante de la famille des Carangidae. On les trouve fréquemment dans les eaux du Top End où elles peuvent peser plus de 40 kg. La carangue à grosse tête est l’un des poissons tropicaux les plus difficiles à appréhender, et elle mettra n’importe quel pêcheur à rude épreuve, quelle que soit sa canne. La carangue à grosse tête n’est pas considérée comme un poisson de qualité.

Illustration of a Giant Trevally

Le vivaneau doré

Le vivaneau doré est largement présent dans le Territoire du Nord, et on le trouve dans la plupart des points d’eau de mer, des chenaux de marée et des estuaires jusqu’aux récifs côtiers. Nageant souvent en bancs et pouvant atteindre un poids supérieur à 8 kg, le vivaneau doré est considéré par beaucoup comme le poisson emblématique de l’Australie.

Le vivaneau doré peut être pêché toute l’année, mais il se réunit en plus grand nombre autour des récifs côtiers et des estuaires pendant la saison du build-up et durant l’été tropical. Il se laisse facilement tenter par des appâts de calamar et se démène avec une grande ténacité après avoir mordu à l’hameçon. Une fois rassemblés en bancs, les vivaneaux dorés se nourrissent avec voracité, mais ils ont la fâcheuse habitude de prendre le large si un poisson qui avait mordu se libère avant d’être hissé à bord. Le vivaneau doré est un poisson à la chair succulente.

Illustration of a Golden Snapper

La carangue royale

Bien que la carangue royale qui vit dans les eaux du Territoire n’atteigne pas une taille aussi importante que les spécimens de la côte est, leurs bancs de poissons de 2 à 5 kg qui évoluent le long des récifs côtiers offrent de très belles occasions de pêche sportive. Lorsqu’un banc est repéré, les poissons peuvent être attrapés les uns après les autres sur des têtes en plomb avec des leurres artificiels pour la pêche en eau profonde. C’est probablement la plus savoureuse de toutes les espèces de carangue.

Illustration of a Golden Trevally

Le thunnus tonggol

Le thunnus tonggol, également appelé « thon mignon », abonde dans les eaux au large des côtes du Top End pendant la saison sèche et s’aventure souvent dans les estuaires. Il atteint un poids maximum de 15 kg et forme de grands bancs qui s’alimentent activement à la surface de l’eau dans les zones proches du rivage et au large. Le thon mignon est plutôt appréciable lorsqu’il est saigné et placé rapidement dans de la glace, et sa chair crue est excellente en sashimi.

Illustration of a Longtail Tuna

Le vivaneau des mangroves

Les criques peu profondes et bordées de mangroves le long des côtes offrent les meilleures conditions pour la pêche au vivaneau des mangroves, mais ils sont souvent pêchés dans les estuaires et les rivières d’eau salée avec des snag bars ou des rock bars. Les vivaneaux qui vivent dans les criques pèsent rarement plus de 1,5 kg, mais des spécimens plus grands pouvant atteindre les 10 kg sont parfois pêchés en mer. Le vivaneau des mangroves est un poisson de grande qualité.

Illustration of a Mangrove Jack

Le pagre berda

Le pagre berda pèse rarement plus de 1 kg dans le Top End. Ils se rassemblent en très grand nombre dans les estuaires lors des mois plus frais de la saison sèche. Le reste de l’année, ils vivent dans des ruisseaux peu profonds où ils sont occasionnellement attrapés avec des leurres. Leur chair est tout aussi bonne que celle de leurs cousins du sud.

Illustration of a Pikey Bream

Le seriphus politus

Le seriphus politus (ou « queenfish ») est l’un des poissons les plus appréciés pour la pêche sportive de tout le Top End. Il peut peser jusqu’à 14 kg et la plupart des spécimens attrapés pèsent entre 7 et 9 kg. Après avoir mordu à l’hameçon, il fait preuve de vitesse et d’agressivité tout en exécutant de spectaculaires acrobaties aériennes pour s’évader. Il est préférable de le consommer le jour de la prise.

Illustration of a Queenfish

L’empereur rouge

L’empereur rouge (ou vivaneau bourgeois) peut atteindre un poids maximum de 8 kg dans les eaux du Top End et est pêché dans les récifs sur la majeure partie du littoral du Territoire. Certains des meilleurs sites de pêche se trouvent sur Dundee Beach, autour des Perron Islands et le long d’Arnhem Land et du Golfe de Carpentaria, où il est très présent. L’empereur rouge est un poisson très recherché pour sa chair.

Illustration of a Red Emperor

Le vivaneau malabar

Le vivaneau malabar peut être pêché dans les nombreux récifs du Top End. Les récifs artificiels en eau profonde, tels que ceux de Fenton Patches au large de Darwin, offrent certains des meilleurs sites pour la pêche au vivaneau malabar. Ils portent une tache sombre sur la partie supérieure du pédoncule caudal (qui leur vaut le nom de « Saddle-tail » en anglais, c.-à-d. « queue en selle »), et ils peuvent peser plus de 10 kg. La chair du vivaneau malabar est relativement appréciée.

Illustration of a Saddle-Tail Snapper

Le saratoga

Les saratoga sont des poissons colorés et capables de sauter très haut que l’on trouve dans les rivières d’eau douce, les criques et, plus fréquemment, dans les billabongs où ils ont tendance à s’abriter sous les nénuphars et autres plantes aquatiques en attendant une proie de passage. Ils peuvent peser environ 7 kg, mais les spécimens capturés pèsent généralement entre 1 et 3 kg. Nous vous recommandons de ne pas en manger.

Illustration of a Saratoga

Le thazard atlantique

Le thazard atlantique vit le long des côtes du Territoire du Nord. Les spécimens de 12 kg et plus sont les plus communs, mais des monstres de 35 kg sont capturés chaque année. Le thazard atlantique est un redoutable adversaire qui peut atteindre une vitesse époustouflante et se pêche très bien avec du matériel léger. Il peut être pêché toute l’année au large et se rapproche des côtes pendant la saison sèche. Sa chair est également excellente. (Le thazard tigre est également courant dans les eaux du Territoire.)

Illustration of a Spanish Mackerel

Le polydactylus macrochir

On observe souvent le polydactylus macrochir émerger à la surface de l’eau lorsqu’il se nourrit dans les estuaires et près des rives, sur les cours inférieurs des rivières. Ce sont des poissons difficiles à attraper qui n’hésitent pas à tirer avec force et à sauter très haut pour se libérer. Ils peuvent être pêchés toute l’année, mais sont particulièrement abondants entre novembre et mars. Ils peuvent atteindre 15 kg, mais les pêcheurs rencontrent rarement des spécimens de plus de 8 kg. Sa chair est de très grande qualité.

Illustration of a Threadfin Salmon

Le gueule rouge

Le gueule rouge vit en grand nombre dans les récifs peu profonds tout au long de la côte du Top End. Cette espèce n’est pas aussi difficile à attraper que son nom anglais laisse présager (« Tricky Snapper » qui peut se traduire par « gueule rusée »). Il pèse jusqu’à 6 kg et se nourrit agressivement lorsqu’il aperçoit un délicieux appât de poisson ou de calamar. La chair du gueule rouge est d’excellente qualité.

Illustration of a Tricky Snapper

Le crabe de mangrove

Le crabe de mangrove est courant dans les eaux côtières du Territoire et propose une alternative amusante à la pêche à la ligne. Un après-midi passé à appâter des crabes et à vérifier vos cages piège pendant que la marée monte peut être plus que gratifiant, surtout si vous repartez avec quelques spécimens. La chair des crabes de mangrove du Territoire est un véritable délice.

Illustration of a Mud Crab